SUCK ON THIS. - forum RPG.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Do you want to know something interesting? MARION

Aller en bas 
AuteurMessage
Marion Hoyt

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 21/12/2009
Age : 23

MessageSujet: Do you want to know something interesting? MARION   Lun 21 Déc - 13:12

A noter : vous pouvez insérer toutes les images que vous souhaitez, cependant, ça ne doit pas déformer le cadre du forum. Il en est de même pour les citations. Vous avez obligation de remplir tous les champs.

Et sinon, tu joues aux cartes ?


I - CARTE D'IDENTITÉ

• Nom : Hoyt. Elle a gardé le nom de famille de sa mère.
• Prénom(s) : Marion. Prénom d’origine française donné par sa mère. Pas de second prénom même si son père aurait adoré la voir s’appeler Marion Uma Hoyt. Mais cela ne s’est pas fait. Comme elle est d’origine française, elle se fait souvent surnommée « frenchie » non pas qu’elle l’ait décidé, loin de là mais vous savez comme sont les adolescents…
• Date et lieu de naissance : née le quatorze décembre 1992 à Auxange dans le Jura France.
• Nationalité : Mère française, père anglais. Je dirai nationalité franglaise.


II - DOSSIER SCOLAIRE

• Une longue et belle année de racolages, on ne l’oublie pas. Alors on recommence pour une deuxième année !
• Vie parascolaire : Vous connaissez très certainement le penchant de Marion pour les ragots en tous genres ? Si c’est le cas vous ne serez donc pas surpris d’apprendre qu’elle fait partie de l’équipe rédactionnelle du Queen Berry Said No. Elle y est photographe. Elle aurait adoré y tenir une rubrique « potins » qu’elle aurait rempli tous les jours seulement elle n’est pas assez méchante. En revanche si vous l’énervez, elle peut s’arranger pour caser votre dernière aventure dans l’une des rubrique de ses camarades… En tous cas, faire partie de l’équipe est une source intarissable d’informations, si vous voyez ce que je veux dire.


III - FLUORESCENT ADOLESCENT

Caractère de votre personnage

« Haha, je suis pas sûre que ce soit l’idée du siècle de vous parler de Marion. Ouais ouais, parce que vous savez si elle l’apprend… Parce qu’elle va le savoir, c’est sûr. Cette fille elle sait toujours tout, sur tout le monde. Je sais pas comment elle fait mais avec elle dans la place, impossible de garder un secret. Ou alors faut qu’elle vous aie à la bonne. Dans ce cas elle le gardera pour elle. Mais pas question qu’elle l’oublie. Elle vous le ressortira si vous faites pas gaffe. Vous savez quoi ? Ca ne m’étonnerai pas qu’elle aie un dossier sur chacun de nous chez elle. Vous savez, comme on voit dans les films chez les détectives privés et tout ça. Pour ce qui est de SON dossier à elle, tout le monde le connait : c’est un vampire. Elle déteste qu’on le lui rappelle mais ce n’est pourtant que la stricte vérité. La perf’ de Bloody Carlet est pas loin si elle veut que ses petits camarades restent en vie. Seulement elle le vit mal. Enfin ce n’est que mon avis. Mais je pense qu’il y a bien une raison pour qu’elle mente à tout le monde en disant que le BC à des effets secondaires sur elle. Enfin c’est vrai quoi, on est pas dupe ! Même si ses petites démonstrations du type hallucinatoires valent le coup d’œil, ce n’est que de la comédie ou autre chose mais en tous cas pas du Bloody Carlet. D’ailleurs je ne comprends pas comment elle peut penser réussir à le cacher. Elle est quand même la meilleure amie de Rosemary. Oui, la Hainsworth, la fille du nouveau proviseur. Et celle-là, si c’est pas un vampire, je m’appelle la reine d’Angleterre. Elle le cache pas. C’est limite si elle a pas distribué des tracts pour le faire savoir. Et Marion traîne avec elle. Et Marion s’enfile avec elle ce produit si connu. Alors franchement, plus de doute. Vous en auriez vous ?

Mais allez, je ne vais pas commencer à dire du mal sinon je vais le payer cher. Autrement, Marion fait partie de la rédaction du journal. Je le sais parce que j’en fais moi-même partie. Elle est ici en tant que photographe et elle fait d’ailleurs vachement bien son boulot. Ses clichés sont magnifiques. Sinon, de temps en temps, elle nous demande de caser un petit truc dans nos rubriques. En fait c’est quand elle a une petite vengeance à faire passer ou simplement un coup de gueule, elle sort les potins, son arme favorite et elle s’en donne à cœur joie. Ici, il n’y a pas grand monde qui ose lui refuser, de peur qu’elle raconte des trucs sur nous. Moi-même je lui ai souvent filé deux trois lignes de mon article pour qu’elle fasse son annonce. Je pense qu’elle adorerait avoir une rubrique à elle toute seule. Je la nommerai « ragots à gogo ». Non, ça fait trop gamin. Enfin, je trouverai bien. Mais je trouve que ce serait marrant, et très excitant. Dans une autre optique, je l’aurai bien vue faire du théâtre, vu sa propention à jouer la comédie. Mais elle n’a jamais été inscrite au club. Peut-être un jour… Je dit cela parce qu’elle simule parfaitement toutes sortes de sentiments et de sensations. Des semblants d’hallucinations comme je le disait tout à l’heure, au sentiment d’amour etc. Et si vous voyez ce que je veux dire, je ne croit pas que X soit si doué que ça au lit… Tout ça pour dire que cette fille, elle renferme une telle passion en elle ! Et ça se voit particulièrement quand elle se met en colère. Une vraie furie. Souvent elle commence par s’énerver puis elle se dit de se calmer (oui, elle a parfois tendance à se parler à elle-même) et elle s’en va gentiment, comme elle est venue mais avec une seule idée en tête, la vengeance. Et pour elle la vengeance est un plat qui se mange sanglant.

Son côté femme-mytérieuse-que-personne-ne-connait-vraiment-mais-qui-elle-nous-connait à tendance à pas mal jouer en sa faveur. Sur le plan des mecs je veux dire. Elle a son type de séduction. Et bien sûr c’est un secret.

Vous voulez bien me prêter votre manteau et votre chapeau ? Parce que si elle me reconnait quand je sortirai de cette pièce, je suis morte !



IV - SOMETHING IS NOT RIGHT WITH ME

Situation n°1 ;
Pour bien commencer cette nouvelle année scolaire, vous acceptez d'aller prendre un verre avec vos camarades de classe au Olde White Bear. Les pintes de bière s'enchaînent, l'heure tourne. Vers une heure du matin, vous décidez de rentrer - seul(e) vu que les autres élèves n'ont pas l'air décidé à se bouger. Il fait nuit, vous êtes en état d'ébriété avancée (pour ne pas dire complètement saoule) il pleut des cords et après avoir traversé le pont des Maudits, il vous reste encore un long chemin à parcourir. Sans oublier l'étape la plus difficile : s'introduire dans votre dortoir, sans se faire griller par le concierge ou un des surveillants. Bon courage mes petits loups !

_____________________________________


Ho putain. Pourquoi est-ce que ce trottoir se barre ? Hé reviens ! Ha bah voilà. Bon, marcher droit, regarder devant soi. Non, ne pas regarder devant soi, sinon je marche pas droit. Quel dilemme ! Bon allez. C’est parti. Direction le dortoir. Waw, c’est vrai que c’est loin. Elles sont vachement brillantes les lumières ici. Ho merde, le pont des Maudits. Si j’en crois les rumeurs sur le sujet, et je m’y connais en rumeurs, il se passe des choses bizarres par ici. Bah. J’en ai rien à faire. Qu’est-ce qu’il pourrait m’arriver ? Tiens, ne serait-ce pas Hamlyn Conway ? Je me suis souviens. Il était en deuxième année, j’étais en première année. C’est la Millie Bee qui l’a mordu. Le pauvre. Il aurait pas du l’énerver. Celle-là, fallait pas la titill… la titill... la titiller. Il est vachement dur à prononcer ce mot.

    m a r i o n . - « Hé Stan, tu penses qu'il est quelle heure? Moi je pense que les dortoirs sont fermés... Stan? Staaan? »


Un silence de mort régnait dans les rues de la ville. Marion errait seule dans cette immensité. Il y a à peine quelques secondes, elle aurait juré que Stanislas, son grand ami se tenait à ses cotés. Faux. Il n'y avait persone à ses côtés. Elle était bonne pour rentrer seule aux dortoirs. Ce qui n'était pas une mince affaire. La dernière fois qu'elle était rentrée à cette heure-ci elle était avec des amis. Un des mecs avait fait divertion pendant que les autres rentraient. Le problème c'est que le-dit mec avait dû passer la nuit dehors n'ayant personne pour faire sa propre divertion. Ce soir là, Marion n'avait personne sur qui compter pour l'aider à passer le concierge. Mais elle s'en inquièterai plus tard, elle n'était pas encore rendue. Pour le moment, il s'agissait de retrouver le chemin jusqu'au pont des maudits. De là, elle ne mettrait plus qu'un quart d'heure pour se rendre au pensionnat (dix minutes si elle marchait à une allure normale).
Elle titubait, divaguait, saoule et pas qu'un peu si vous me comprenez. La démarche incertaine elle tentait cependant de se souvenir par où elle était venue. Au dessus d'lle, un ciel noir d'encre s'étendait comme on étend le linge. Une sorte de grand drap noir jeté sur la ville. Drap d'ailleurs tâché de lueurs blanches. Marion étendit les bras, leva la tête vers le ciel et tourna sur elle-même. Cela n'eut aucune utilité concernant la recherche de son chemin. La nausée était seulement plus forte après.

    i n c o n n u . - « Vous allez bien mademoiselle? »


Un sursaut. Marion se retourne, aussi rapidement qu'il lui est possible de le faire. Devant elle, un jeune homme, plutôt pas mal gâté par la nature. L'air faussement inquiet de ce bel inconnu interpelle la curieuse. Ses yeux avisés le détaillent. Bien bâti. Un joli minois. De grands yeux. Quelle couleur? Elle n'était pas assez près pour le voir et s'aprocher aurait été assez suspect. Un beau nez. Une bouche exquise. Un cou... un cou... Marion ferma brusquement les yeux. La seule substance dont elle n'avait pas abusé ce soir là était le Bloody Claret. Elle n'en n'avait pas ingéré du tout en fait. Belle connerie. Maintenant elle se retrouvait seule avec ce beau mec à la jugulaire palpitante. Et elle avait sacrément soif. Elle se retourna, commença à courir. Trop tard. Etrangement, son bras était resté là où elle était quelques secondes auparavant. Une main aggripait le-dit bras.

    i n c o n n u . - « permettez-moi de vous reposer la question. Vous allez bien? »
    m a r i o n . - « heu... oui oui tout va b...bien. J... je dois rentrer. »


Il avait quoi ce type? Non mais! S'aggripper à une inconnue, in a jamais vu ça! Sauf dans les films bien sûr, mais dans les films tout arrive. C'est donc un autre problème. Et puis, on était pas dans un film! Plus les minutes passaient, moins elle aurait de chances de rentrer dans son dortoir. Et dormir à la belle étoile sur un des bancs metalliques à l'extérieur du pensionnat, c'était pas franchement son truc. Il fallait absolument qu'elle rentre. Elle tenta de dégager son bras. Rien à faire. Quand elle était saoule, elle n'était plus bonne à rien. La force légendaire des vampires s'altererait-elle au contact d'une trop grande quantité d'alcool? A croire que oui. Quoique Marion n'avait jamais été vraiment très forte. Impossible donc de fuir ce grand dadat. C'est lui qui aurait dû s'enfuir. Quel con. Et qu'est-ce qu'il allait faire maintenant?

    i n c o n n u . - « Si vous voulez, je peux rentrer avec vous. Vous êtes au pensionnat? »


Etonnement. Lui proposer de la raccompagner? Alors qu'il ne la connaissait absolument pas? Est-ce que c'était un violeur? Ou bien un tueur en série? Il n'avait pourtant pas l'air méchant. Nan, il avait l'air à peine plus âgé qu'elle. elle se rapprocha et lui fit signe qu'il pouvait la lâcher. Il la regardait comme si elle était une jeune demoiselle en détresse qu'il fallait sauver d'un grand méchant dragon. Elle n'en avait rien pourtant. Elle sourit. De toute façon, au point où elle en était, c'était soit elle se faisait raccompagnait par quelqu'un qui connaissait le chemin, soit elle dormait là, au milieu de la rue. Elle hocha la tête pour répondre à la question qu'il venait de lui poser. Oui, elle acceptait qu'il la raccompagne. Le type avait l'air content. Il devait avoir fait sa BA du jour. Sur le chemin, ils ne parlèrent presque pas. Elle lui indiqua juste son nom. Lui n'en pris pas la peine. Ils passèrent le pont des maudits. Ce pont avait une allure assez lugubre mais il ne se passait jamais rien dessus. En tout cas rien qui n'ai attrait à de la malediction. En dehors de ce pont, il y avaient des gens qui, eux, étaient bel et bien maudits. Les vampires. Elle en faisait partie. D'ailleurs, est-ce que son tueur en série l'avait remarqué? Sûrement pas. Sinon, il aurait certainement détallé à toute vitesse. Enfin, c'est ce qu'elle imaginait. en même temps, elle avait pas vraiment les idées claires ce soir. Ils arrièrent très bientôt devant le pensionnat. Ils passèrent par l'arrière pour ne pas réveiller le gardien. La pelouse était trempée, pas encore tout à fait remise de la bataille d'eau qui s'était déroulée ici quelques heures plus tôt. Marion et son bel inconnu se faufilèrent à l'intérieur. Elle ne savait même pas si il était lui même au pensionnat, toujours est-il qu'il la suivait. Dans les ouloirs, ils marchaient à pas de loup. Ils croisèrent un surveillant. Marion lui fit du charme. Cela ne marcha pas. Oui, bon, encore une fois, on est pas dans un film. En revanche, ce qui rendit le surveillant un peu plus docile fut le billet que glissa le prince-charmant-tueur-en-série dans sa poche. Ils accelerèrent et se retrouvèrent bientôt devant la chambre de Marion.

    m a r i o n . - « ben voilà. Nous y s... sommes. Merci de m'avoir raccompagnée. J'aurai certain....certain... sûrement pas retrouvé mon chemin sans vous. Est-ce vous allez me dire votre nom? Vous êtes élève ici au moins? »
    i n c o n n u . - « Certaines choses doivent rester secrètes. Le mystère, c'est tellement excitant. »


Sur ce coup là, Marion, ne pouvait pas le contredire. Il détala tel un lièvre. Elle ne su jamais si il était du pensionnat ou pas. Elle ne l'avait pas reconnu et déjà, les traits de son accompagnateur s'éffacaient dans sa mémoire. Elle ouvrit la porte de sa chambre, reçut quelques réprimandes sur l'heure et le fait qu'elle état completement pétée. Elle finit par s'allonger toute habillée, sur son lit.
Et Marion de rêver comment elle allait retrouver se tueur-en-série-adepte-des-BAs.


V - WHAT ABOUT YOU, BABY ?

• Personnalité de l'avatar : Natalia Vodianova
• Comment avez-vous découvert le forum ? En grande, très grande nostalgique, je me permet de faire un tour de temps à autres sur les forums qui m’étaient chers. Et là, Ô surprise de voir que GWF est de nouveau ouvert ! Ni une, ni deux, il faut que je revienne. Et en plus ce personnage est fait pour moi, typiquement le genre de personnages que je me créé tout le temps.• Commentaires ? GWF rocks ! Et pour longtemps j’espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion Hoyt

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 21/12/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Do you want to know something interesting? MARION   Mar 22 Déc - 23:00



    Désolée du double-post. I think I'm done honey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Abbott Hainsworth
Admin
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: Do you want to know something interesting? MARION   Mar 22 Déc - 23:13

Bien le bonsoir, Hoyt.
Comme tu as pu le remarquer, une autre Marion s'était inscrite, mais puisque tu es celle qui a terminé sa fiche la première, le rôle te revient.
D'ailleurs, tout me semble en ordre, je te valide, la zone rp t'es désormais ouverte.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://godwantsfangs.forumactif.com
Marion Hoyt

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 21/12/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Do you want to know something interesting? MARION   Mar 22 Déc - 23:14



    Merci beaucoup Sir Abbott. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Do you want to know something interesting? MARION   

Revenir en haut Aller en bas
 
Do you want to know something interesting? MARION
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
God Wants Fangs 2.0 :: THE HA HA WALL :: Présentations :: Fiches terminées-
Sauter vers: