SUCK ON THIS. - forum RPG.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le notebook du siècle.

Aller en bas 
AuteurMessage
Neal Foster

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 01/12/2009

MessageSujet: Le notebook du siècle.   Ven 4 Déc - 23:17

3615 sans amis est un excellent numéro, je vous le recommande.

  • Layla Flann.
    Layla et Neal font partie du Conseil des Eleves. Ils ne s'étaient jamais parlés avant cette réunion, Layla étant plutôt populaire, contrairement à Neal. A vrai dire, il lui est complètement indifférent jusqu'au jour où elle se rend compte à quel point il s'implique dans le Conseil et notamment auprès de certains vampires qui y sont présents. Elle observe et finit par comprendre qu'il y a des capsules qui tournent : du Bloody Claret ou une autre substance interdite ? Qui est cet adolescent du club de mathématiques à l'apparence totalement banale mais qui peut-être ne l'est pas tant que ça ? Intriguée, elle tente vaguement - pas en rampant à ses pieds, vaguement, on a dit - de se rapprocher de lui pour savoir ce qu'il en est, lui proposant ainsi un café à la fin d'une des réunions du Conseil. Le moteur est lancé : étincelles ?

  • Lolita Wyman.
    Lolita est en première année et Neal s'en fout. D'ailleurs, Lolita et Neal se foutent de beaucoup de choses. Ils sont au pensionnat mais c'est comme s'ils n'y étaient pas ; la tête ailleurs, chacun dans leurs trucs, ils se voient très souvent parce qu'ils se considèrent l'un et l'autre comme le seul ami vraiment fiable qu'ils ont dans le monde. Forcément, ça crée des liens. Ils boivent, fument, parlent, s'embrassent, se noient, se baignent, fraudent, pleurent, se tapent, jouent, et s'endorment. Lolita et Neal forment un peu comme un duo, cette espèce de chose étrange qu'on appelle l'amitié et qui à l'adolescence se révèle vraiment être un bonheur majeur dans l'existence, une grande vague de soulagement. Oui, le club des reclus est ouvert - mais faites gaffe, la sélection est sévère.

  • Godric Welsh.
    Relation de pur intérêt, et ce des deux côtés. Godric est un vampire, Neal un scentifique cherchant une capsule concurrençant le Bloody Claret. Neal a besoin de Godric et même si celui-ci n'a a priori pas du tout besoin du pouilleux du club de mathématiques, il va très vite comprendre que quand on te propose de faire tous tes devoirs à ta place, tu ne peux que dire oui. Donc les voilà. Le génie fait les devoirs du vampire, et le vampire passe pour lui par des souffrances et délires un peu étranges, destinés à perfectionner la capsule étincelante. Mais où va donc mener cette drôle de relation ? Car rappelons que Neal n'aime pas les vampires ; Godric deviendra-t-il une exception à force de temps passé ensemble ? La réponse dans les RP's, mes amis.

  • Robin P. Howell.
    Quand il était petit, les parents de Neal emmenait leur mioche en vacances à Looe. Les premières années, ils ont loué des maisons successives puis ont trouvé la maison parfaite, étrangement proche d'une autre maison, résidence principale de gens très bien. Oui, les Howell. Neal et Robin ont cinq ans, ils jouent ensemble jusqu'à leurs treize ans, fument leur première clope ensemble, font du footing, de la natation, s'appellent Perceval et Neal le Nain - tout ça parce qu'il a deux ans de moins, abusé. Bref, les années passent et puis les dernières vacances arrivent, ils s'écrivent des textos de temps en temps, se sont faits quelques visio skype et ont perdu le fil.

    Première année. Neal et Robin se retrouvent dans le même pensionnat, et sans que les parents se soient concertés : génial, n'est-ce pas ? Sauf que les deux lampions ont un peu changé depuis l'enfance. L'un est devenu la bombe connue de tous qui se passe la main dans les cheveux en traversant le couloir et l'autre l'adolescent impopulaire qui ne manque pas de style mais à qui on reproche son sang chaud et son appartenance au club de mathématiques. Alors qu'est-ce qu'il reste de leur amitié ? Pas grand chose. Neal n'aime pas le nouveau style de Robin et Robin ne peut évidemment pas traîner avec Neal. Ils se disent bonjour de temps à autre, faut pas croire, mais d'un signe de tête, vague. Et quand on leur demande s'ils se connaissent, ils marmonnent une vague chose qui n'a pas vraiment de sens puis passent au sujet de discussion suivant.

    Mais les choses ne vont pas rester comme ça - trop facile et trop inintéressant. Réflexion, à nouveau. Ils se trouvent dans une situation dans laquelle ils sont obligés de parler. Mettons un projet scolaire. Idée facile mais pratique. Le professeur d'histoire-géographie a la magnifique idée de leur demander d'étudier la Russie ensemble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le notebook du siècle.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un siècle de Porto!
» Routiers et écorcheurs (13e siècle)
» L'apprentissage des armes au XV ème siècle
» Un Atlas du XVIIIe siècle
» [28mm] Moines et nonnes (XIIIe siècle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
God Wants Fangs 2.0 :: • COMMUNICATION :: L'Annuaire de Queensberry-
Sauter vers: